MUSEE GUIMET : 2 concerts sur les maîtres du chant diphonique , Paris, 8 et 9 avril 2016

Standard

 maîtres du chant diphonique concert musée guimet 8 & 9 avril 2016

LOGO MUSEE GUIMET

Télécharger la vidéo du projet

Vendredi 8 et samedi 9 avril à 20h30

Les maîtres du chant diphonique
Mongolie, Touva
Suite à plus de 10 ans de recherches de l’ethnomusicologue Johanni Curtet, Routes Nomades va produire début 2016 un double-disque d’Anthologie du khöömii  (chant diphonique) de Mongolie et de Touva, sur le label Buda Musique. Pour célébrer cet événement, il nous propose deux concerts exceptionnels au musée Guimet. Neuf diphoneurs, deux diphoneuses et une chanteuse de chant long seront réunis pour nous faire entendre les échos d’une technique vocale vivace, représentée par les grands maîtres, les femmes (une rareté) et la nouvelle génération.

Vendredi 8 avril:

Du khöömii à l’urtyn duu : diphoneuses, chants longs et jeunes générations Ösökhjargal Purevsuren (khöömii, luth dombra), Erdenetsetseg Khenmedekh (chant long urtyn duu), Khulan Navaandemberel (vièle morin khuur), Ganzorig Nergui, khöömii (luth tovshuur, vièle morin khuur), Amartüvshin Baasandorj (khöömii, luth tovshuur, vièle morin khuur), Batsükh Dorj, khöömii (luth tovshuur, vièle ekel)

Le khöömii a été longtemps réputé pour sa pratique masculine. Ce vendredi, ce sont notamment des diphoneuses qui représenteront le penchant féminin trop rarement diffusé de cet art du timbre vocal, dans lequel une personne superpose plusieurs sons simultanément avec sa voix. Aux côtés de la très rare pratique féminine du chant diphonique, ce projet présentera deux duos masculins, touva et mongol, permettant au public de saisir les différences et les liens entre ces deux pratiques du khöömii.

Samedi 9 avril :

Maîtres du khöömii, de l’Altaï à Oulan-Bator
Odsüren Baatar (khöömii, luth tovshuur), Sengedorj Nanjid (khöömii, luth tovshuur, flûte tsuur), Davaajav Rentsen (khöömii, luth tovshuur), Tserendavaa Dashdorj (khöömii, luth tovshuur, vièle ekel), Toivgoo Ejee (khöömii, luth tovshuur), Papizan Badar (khöömii, luth tovshuur, guimbardes)

Transmis de génération en génération par les peuples mongols, l’art du khöömii permet à une personne de sculpter son timbre vocal tout en finesse et virtuosité, en réalisant plusieurs sons simultanément avec sa voix. Les légendes racontent que le khöömii viendrait de l’imitation du vent, des bruits de l’eau, des chants d’oiseaux… 6 grands maîtres, sont réunis pour ce concert exceptionnel.

Production : Routes Nomades.
Direction artistique: Johanni Curtet, assisté de Nomindari Shagdarsuren

Prix des places : 17 et 12 €

  Renseignements, réservations : 01 40 73 88 18
ou auditorium@guimet.fr

 Télécharger le bon de réservation 

Découvrez le programme de nos spectacles de danse

Découvrez le programme de nos concerts

 Découvrez le programme cinéma

Découvrez le programme de nos conférences

INFORMATIONS PRATIQUES

Musée national des arts asiatiques – Guimet
6, place d’Iéna 75116 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
L’auditorium est accessible les soirs de spectacle à partir de 19h30.

auditorium@guimet.fr
01 40 73 88 18

www.guimet.fr/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s