Soutenance de thèse sur le chant diphonique mongol de JOHANNI CURTET, FRANCE

Standard

Soutenance de thèse sur le chant diphonique mongol

Publié le 10 novembre 2013

Johanni Curtet, actif au sein d’Otasie, soutiendra sa thèse sur la transmission, l’ethnomusicologie et l’histoire du chant diphonique mongol, le mardi 12 novembre à 13h30 à l’université Rennes 2. Cette soutenance est publique.

Accès: Salle des Thèses, bâtiment La Présidence 7e étage, Campus Villejean, Place du Recteur Henri Le Moal, Rennes.Métro: arrêt université Rennes 2.

Résumé:La transmission du höömij, un art du timbre vocal :ethnomusicologie et histoire du chant diphonique mongolCette thèse est une étude ethnomusicologique à dimension historique portant sur la transmission globale du höömij en Mongolie. Pour expliquer l’évolution de cette technique vocale, sont explorés les légendes, les conceptions autochtones, l’histoire des années 1950 au début des années 2010 et la mise en patrimoine pour l’avenir.La première partie montre comment le chant diphonique prend forme dans sa culture. Perçu comme un art du timbre par ses détenteurs, il entretient des relations avec la nature, ainsi qu’un ensemble de techniques vocales et instrumentales issues des contextes rituel et pastoral.Ces fondements du höömij sont ensuite examinés à la lumière de l’histoire de la Mongolie. Entre les périodes soviétique et contemporaine, la deuxième partie brosse les changements survenus dans la pratique, entre la scène et l’enregistrement. À côté de l’usage rural, se développe une nouvelle forme professionnelle. Tous ces apports ont façonné le chant diphonique mongol dans son état actuel.La troisième partie étudie la transmission à travers l’enseignement et la patrimonialisation. Les maîtres évoluent entre deux pôles : un village de l’Altaï perçu comme le lieu des origines, et une université d’Ulaanbaatar, qui académise la pratique et diffuse son modèle au niveau national. Tout cela participe au processus de patrimonialisation du höömij, de sa constitution en emblème musical sous la période soviétique à son inscription sur la liste du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Unesco. Le höömij mongol apparaît dans toute sa contemporanéité. Au plaisir de vous y voir!

Cours mensuel de chant diphonique mongol

Publié le 18 septembre 2013

Cours mensuel de chant diphonique mongol au CPFI, Le Mans.

Les cours auront lieu un samedi par mois d’octobre 2013 à mai 2014.
Cette année, deux niveaux sont proposés: initiation réservé aux débutants et perfectionnement pour ceux qui connaissent déjà le principe général du style mongol et qui contrôlent leurs harmoniques.

Calendrier : les samedi 5 octobre, 9 novembre et 7 décembre 2013, 11 janvier, 1er février, 1er mars, 5 avril et 17 mai 2014.

Horaires :
Initiation : 10h à 12h30
Perfectionnement : 14h-16h30.

Vous trouverez aussi toute les informations nécessaire concernant les tarifs et réservations ici. N’hésitez pas à faire circuler l’information aux personnes susceptibles d’être intéressées.

Contacts: Johanni Curtet (06.21.35.53.01), curtetjohanni@yahoo.fr
Profil: www.ethnomusicologie.fr
Concerts: www.routesnomades.fr

« Ongod » Nouvel album d’Altaï Khangaï

Publié le 10 septembre 2013

Ongod

ALTAÏ KHANGAÏ
Nouvel album « Ongod »
sortie le 28 octobre 2013
[Full Rhizome – Buda Musique]

« Le trio  » Altaï Khangaï  » a l’art et la manière de transposer les musiques ancestrales de Mongolie dans un présent radieux et créatif. Cithares yagta et yoochin, luth tovshuur, tambour des chamanes, flûte à bourdon vocal, guimbardes… grâce à cet imposant instrumentarium traditionnel et au chant diphonique, la créativité d’Altaï Khangaï ne connait plus de limites. »

Altaï Khangaï est en concert:
le 09 novembre • Espace Jardin de Madame • à Oppède (84) programmation de la Gare Coustellet
le 12 novembre • Studio de l’Ermitage • Paris (20e)

Toutes les infos sur www.altaikhangai.com

Contes de la terre du ciel bleu

Publié le 3 avril 2013

Conte musical franco-mongol présenté par Le Groupe Musiques Vivantes de Lyon

A l’occasion de la venue en France des instrumentistes mongols Bayarbaatar Davaasuren, (directeur chorégraphique du Théâtre des Arts Traditionnels d’Oulan Bator et spécialiste du chant diphonique) et Chinbat Baasankhuu, (professeure de yatga à l’université des Arts et de la Culture de Mongolie), Bernard Fort et le Groupe Musiques Vivantes de Lyon vous proposent une création franco-mongole « Contes de la terre du ciel bleu ».

« Contes de la terre du ciel bleu » est un spectacle de conte musical tout public qui s’inspire des récits de voyages rapportés par l’explorateur Henri Bouillane de Lacoste, évoquant la Mongolie et ses traditions artistiques et culturelles.

Les organisateurs proposent également des activités autour de la culture mongole… de nombreuses propositions artistiques.

  • Récitals : chant diphonique, musique traditionnelle, yatga,
  • Conférences : musique et traditions de Mongolie,
  • Stages : chant diphonique, danse traditionnelle mongole,
  • Expositions : costumes et instruments de musique traditionnels,
  • Rencontres avec les artistes…

Dates / Lieux:

  • Spectacle musical « Contes de la terre du ciel bleu », Médiathèque de Sceaux (92) :samedi 6 avril, 16h00 (TP)
  • Récital de Bayarbaatar Davaasuren et Chinbat Baasankhuu, Maison d’Europe et d’Orient (3, Passage Hennel 75012) : jeudi 4 avril, 20h30
  • Spectacle musical « Contes de la terre du ciel bleu », Festival Détours de Babel (Grenoble, 38) : du 16 au 18 avril,
  • Récital de Bayarbaatar Davaasuren et Chinbat Baasankhuu, Abbaye de Noirlac, Les Matinales (18) : dimanche 14 avril, 10h30

Liens et informations: http://www.gmvl.org/xlagenda33/agenda.php

Récital de musique traditionnelle mongole

Publié le 3 avril 2013

La Maison d’Europe et d’Orient, et le Groupe Musiques Vivantes de Lyon présentent ce jeudi 4 avril à 20H30, un récital de musique traditionnelle mongole avec :

Bayarbaatar Davaasuren (Directeur chorégraphique du Théâtre des Arts Traditionnels d’Oulan Bator et spécialiste du chant diphonique), et

Chinbat Baasankhuu (Soliste et professeure et de yatga à l’université des Arts et de la culture de Mongolie)

Lieu : 3, passage Hennel -75012 Paris (Plan)

Liens :
http://www.sildav.org/component/allevents/display/event/default/204-recital-de-musique-mongole
et, http://www.gmvl.org/productions_spectacles2.php?id_spectacles=2

Le Chant des Montagnes d’Or

Publié le 20 février 2013

Le Chant des Montagnes d’Oralpaltai

Ensemble traditionnel Altyn-Tuu

6 mars Grenoble (38) – Université Stendhal, l’Amphidice : MASTERCLASS 12h-15h

7 mars Grenoble (38) – Université Stendhal, l’Amphidice : concert 19h

8 mars Gignac (34) – l’Office Culturel (1èrepartie de Susheela Raman) : concert 21h

13 mars Neuchâtel (Suisse) – Culture Nomade : concert 21h

15 mars Genève (Suisse) – AMR, en parenariat avec l’ADEM : concert 21h30

17 mars Paris (75) – Centre Mandapa : MASTERCLASS 14h30-16h30 et concert 18h

18 mars Paris (75) – Centre Mandapa : MASTERCLASS (sous réserve) et concert 21h

21 mars Paris (75) – EPHE-EHESS, Auditorium du France : rencontre et concert 11hFREE

22 mars Bourg-le-Comte (71) – Le Canoe Renversant : concert 20h30

23 mars Cluses (74) – L’Atelier : concert 20h30

24 mars Fillinges (74) – La Sapinière : rencontre et concert ? 17h

Contact : Association AlpAltaï 513, route des Tattes 74250 FILLINGES, 06-51-31-10-47

alpaltai@gmailcom

URBI & ORBI

Publié le 29 janvier 2013

Ils sont de nouveau France pour une création éclectique autour du chant diphonique: « URBI & ORBI ». Ils donneront un concert UNIQUE au Mans le 5 février (l’Espal) et à Paris le 6 février (Studio de l’Hermitage).

Réservez votre place en suivant ces liens: Paris et Le Mans.

« D’ici à la Mongolie, il n’y a que la distance d’un désir pour Pierrick Lefranc, jeune compositeur manceau à l’origine de cette création autour du chant diphonique. Le projet germe en lui il y a quelques années, à l’occasion d’une improvisation avec un musicien adepte de cet art vocal si particulier.
Ce « mélange de puissance et d’introspection », qui jaillit du fond du corps, le fascine. Il entame alors une recherche qui le mène à Johanni Curtet, chanteur diphonique, formé auprès de plusieurs maîtres en Mongolie, et rencontre, grâce à lui, deux grands chanteurs des plateaux de l’Altaï mongol : Tserendavaa et son fils Tsogtgerel.
Il réunit autour d’eux plusieurs musiciens, aguerris au jazz et aux musiques du monde. »

Tserendavaa & Tsogtgerel : Chants diphoniques de l’Altaï Mongol
Johanni Curtet : Chant diphonique
Jean Baptiste Henry : Bandonéon
Sophie Bernado : Basson, Chant,
Gildas Boclé : Contrebasse
Pierrick Lefranc : Guitare
Maël Guezel : Percussions

Suivre également les liens suivants:

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s